Encyclopédie des plantes alimentaires

Date de l'article : 21.03.2019
Auteur : Jean Burger
En résumé : Connaissez vous les brèdes mafanes (1), les larmes de Job, savez vous que les langues d'oiseaux sont des jeunes fruits de frêne confits comme des câpres ?
L'article :

Michel Chauvet, que nous connaissons bien aux écolos, puisqu'il a participé à la rédaction de l'ouvrage sur les salades sauvages, vient de publier un ouvrage unique en son genre par ses dimensions, dans tous les sens du terme : 20 ans de travail et près de 3 kg, bon poids (2).

Dès l'ouverture du livre, vous partirez en voyage. À chaque tour de page vous arpenterez les marchés du Monde mais aussi les jardins et les recoins de nature propices à la cueillette. Les belles illustrations vous rendront la beauté des fruits, les couleurs des légumes et même leurs textures ; ne manqueront que les parfums et les odeurs, mais reste à les imaginer...

Vous découvrirez sans doute, comme moi, des plantes que l'homme utilise, certaines depuis des millénaires et dont vous n'aviez jamais entendu parler. Et grâce aux textes clairs et précis vous comprendrez l'incroyable capacité des hommes à « inventer » des formes et des goûts pour se nourrir, mais aussi pour se faire plaisir. La richesse et la diversité de ce patrimoine de l'humanité que sont les plantes alimentaires est bien le fruit du travail et de l'intelligence des humains couplés à l’extraordinaire capacité du vivant à voyager, s'adapter et se diversifier…

Michel Chauvet, PLANTES ALIMENTAIRES, 700 espèces du Monde entier, Editions BELIN, 2018

(1) Vous avez la possibilité d'y goûter à l'exposition Cookbook, actuellement à la Panacée de Montpellier... c'est étonnant !

(2) Ce qui, somme toute, ramène le prix du livre au kilo à celui des cèpes sur nos marchés...


Jean Burger, J’ai fait partie de l’équipe des écolos des premières années, en tant qu’étudiant bénévole puis comme salarié. Depuis le virus de faire connaître et partager la nature avec les autres ne m’a plus quitté. Quand les sorties sur le terrain m’en laissent le temps, je suis aussi coprésident de cette belle association.