Le bruit du lombric

Date de l'article : 21.06.2019 - 05:00
Auteur : Jean Burger
En résumé : Pour faire écho à l'article d'Ann paru dans le numéro de printemps des EChOS des ECOLOS, voici une actualité scientifique qui fera sans doute du bruit dans les sols. Et en référence au titre de la rubrique : qui eut cru que la nature se taise ?
(foutaise !)
L'article :

“Une équipe de chercheurs de l'INRA d'Orléans et de l'école polytechnique de Zurich (EPFZ) ont suivi séparément l’activité de vers de terre (Octolasion cyaneum) et la croissance de racines de graines germées de maïs (Zea mays) dans de petites cellules en verre dotées de capteurs acoustiques et d’appareils photographiques.

Selon leurs résultats, publiés en juillet 2018 dans la revue Scientific Reports, la fréquence des sons enregistrés est bien corrélée à l’activité biologique. Par exemple, « lorsque les lombrics creusent de nouvelles galeries, les émissions acoustiques deviennent plus fréquentes », observe Marine Lacoste de l'INRA.

Grâce à l’expérience en cours, celle-ci espère réussir à distinguer les bruits caractéristiques d’un assèchement, de la croissance d’une racine ou d’un creusement de ­galerie par des vers de terre. « Cela ouvre une nouvelle fenêtre pour étudier des phénomènes impossibles à observer avec les yeux », estime Dani Or, professeur en physique du sol à l’EPFZ. L’analyse des enregistrements commence tout juste : à première vue, des signaux intéressants ont été détectés.

De telles découvertes intéressent déjà chercheurs et professionnels. Une entreprise de produits phytosanitaires a contacté l’INRA afin de savoir si les limaces pourraient être démasquées grâce aux bruits qu’elles généreraient dans les terres cultivées.” 

Extrait d'un article de Nathalie Picard, publié dans le supplément Sciences et Médecine du Monde le 29 mai 2019