Outils briques | Outils murs | Outils maisons | Formations | .....................................

COULEURS DE PLANTES


Les plantes donnent souvent plein de couleurs insoupçonnées!!
Plusieurs techniques permettent de prendre la couleur des plantes. En fonction de l'utilisation, nous utiliserons tel ou tel procédé.
Au cours d'une balade, muni d'une feuille de bristol, au gré des envies, on cueille des feuilles, des fleurs, des tiges, des fruits, des graines... on les frotte sur notre feuille et on observe !
Par exemple le gland fait un blanc crème, la fleur jaune du millepertuis fait du rouge....
On peut aller plus loin en utilisant du jus de clou et en le passant sur ces tâches de couleur, parfois la couleur vire : le blanc crème du gland devient violet foncé/noire. On peut ainsi révéler le tanin contenu dans les plantes.....

Si on veut réaliser des encres, il est conseillé de tester: en fonction de la saison une même plante ne donnera pas la même couleur ou en tout cas la même nuance..
Plusieurs procédés permettent d'obtenir de la couleur en fonction des parties que nous utilisons.
La couleur "brute" obtenue peut être soit "boostée" en ajoutant du sel d'alun (rend la couleur plus vive), soit foncée en utilisant du sulfate de fer ou jus de clou, on peut également utiliser du sulfate de cuivre, du vinaigre blanc...

Les sels métalliques, comme le sel d'alun et sulfate de fer, ont la particularité de créer une réaction chimique et de modifier la couleur mais surtout de fixer la teinte. En effet, une fois le sel ajouté, nous ne pourrons plus modifier la couleur..

Pour obtenir une texture d'encre (un peu épaisse), il faut rajouter de la gomme arabique ou gomme de cerisier ou d'abricotier (résine de l'arbre que l'on peut récolter au printemps): il faut alors la réduire en poudre et la diluer dans de l'eau chaude afin d'obtenir une pâte "mielleuse". Pour cela incorporer l'eau chaude progressivement afin d'obtenir la consistance voulue (pas trop liquide).

Cette préparation se rajoute ensuite dans la teinte obtenue afin de lui donner le bonne texture.

Maintenant passons à la pratique et réalisons nos couleurs


ENCRES VÉGÉTALES


Recette n°1 : Décoction

La décoction est utilisée pour les feuilles, les coques de fruits... la décoction est le fait de mettre les plantes dans de l'eau et de porter à ébullition.

Plantes testées, et couleur(s) obtenue(s)
- pelures d'oignons : du jaune orangé au rougeâtre (selon la couleurs de vos pelures)
- brou de noix (quand la coque devient noire): marron foncé
- feuilles de ronce : jaune pipi
- feuilles d'arbre de judée : jaune pale

Ces couleurs sont les couleurs "brutes", en rajoutant par exemple du sel d'alun le jaune oignon devient jaune orangé vif, le brou de noix devient plus lumineux, le jaune pipi de la ronce devient jaune plus vif, idem pour l'arbre de judée.
Si nous rajoutons du sulfate de fer (ou jus de clou) notre jaune oignon va virer vers le orange foncé (faut gérer la dose que l'on y met), le jaune de la ronce va tourner au vert kaki....

Ingrédients
- 1 poignée des bonnes parties de la plante choisie,
- 1 vieille casserole
- eau
- sel d'alun et/ou sulfate de fer (ou jus de clou rouillé)
- gomme arabique, ou gomme de cerisier
- 1 petit bocal avec son couvercle pour chaque encre

Méthode
- mettre les plantes dans la casserole
- couvrir les plantes d'eau
- faire chauffer jusqu'à ébullition, puis laisser réduire (mijoter) à feu doux pour que le jus se concentre au maximum.
- pendant ce temps ou avant, préparer votre gomme arabique. Pour cela, réduisez en poudre la gomme. (plus cela sera fin, plus elle se dissoudra facilement),ajoutez de l'eau chaude en petite quantité afin que la gomme fonde. Mélanger bien, afin qu'il n'y est pas de grumeaux jusqu'à obtenir un liquide épais (texture de miel d'acacia)
- quand ça a bien réduit, retirer la casserole du feu, et retirer les restes de la plante (passer au chinois éventuellement).
deux solution s'offrent à vous :
soit la couleur vous convient et vous ajoutez simplement un peu de sel d'alun (1 cuillère à café pour 1/2 l de jus environ), soit vous voulez jouer à l'apprenti sorcier et vous ajoutez un peu de sulfate de fer (dosez avec une cuillère à café, commencez par une pointe, et ajoutez progressivement tout en remuant jusqu'à obtenir la teinte souhaitée).
Lorsque que la couleur est parfaite, transvasez dans un pot et incorporez votre gomme arabique (prorata 2/3 d'encre/1/3 de gomme)

astuces : n'hésitez pas au cours de la décoction de tester au fur et à mesure la couleur sur une feuille blanche en utilisant un pinceaux ou un bâton. faites de même lorsque vous rajoutez les sels, puis la gomme.



Recette n°2 : Extraction du jus

L'extraction est utilisée avec les fruits charnus.

Plantes testées et couleurs(s) obtenue(s)
- Phytolaque (raisin d'Amérique) : beau fuchsia
- mûres sauvages : violet (avec l'oxydation cela devient presque bleu marine)
- sureau hièble : violet rose

Ingrédients
- fruits (2 bonnes poignées)
- 1 centrifugeuse (machine pour extraire le jus)
- sel d'alun et/ou sulfate de fer
- gomme arabique, ou gomme de cerisier
- 1 petit bocal avec son couvercle pour chaque encre

Méthode
- extraire le jus grâce à la centrifugeuse ou en écrasant vos fruit dans un linge très fin
-Le jus ainsi obtenu se suffit à lui même, mais si vous le trouvez trop épais, rajoutez-y un peu d'eau, puis ajoutez un peu de sel d'alun pour fixer votre couleur, les couleurs obtenues sont déjà bien intenses et ont un bon pouvoir couvrant, l'utilisation de sulfate de fer risque de rendre la couleur très foncé et de perdre la nuance mais à tester)
- incorporer le liquide épais contenant la gomme : pour épaissir votre encre. (les quantités seront un peu moindre que dans la recette 1 car le fruit est déjà bien épais, allez -y progressivement)
- vous n'avez plus qu'à tester votre encre !


Recette n°3 : Poudre

Certaines plantes doivent être réduites en poudre, pour obtenir une sorte de pigment : notamment les racines, ou les fruits durs

Couleurs(s) obtenue(s)
- galles de chêne pubescent : noir
- racines de curcuma : jaune orangé
- écorce de racines de garance des teinturiers : rouge pur

Ingrédients
- plantes
- matériel pour les couper/broyer, puis réduire en poudre : couteaux, marteau, mixeur électrique...
- sel d'alun
- gomme arabique, ou gomme de cerisier
- 1 petit bocal avec son couvercle pour chaque encre

Méthode
- couper/broyer, puis réduire en poudre la plante
- passer ces morceaux au mixeur pour obtenir de la poudre.
Pour la galle de chêne :
- mettre cette poudre dans le bocal, y ajouter de l'eau un petit peu et secouer
- ajouter 1 tout petit peu de sulfate de fer : c'est cet ingrédient qui va oxyder le liquide et le faire virer au noir
- incorporer le liquide épais contenant la gomme : pour épaissir votre encre

Cas particulier
Pour la garance des teinturiers, c'est plus compliqué !
- Il faut enlever le cœur de la racine (jaune), et garder uniquement la partie charnue (rouge) qui est autour.
- On la réduit en poudre : la couper en morceau, puis la passer au mixeur.
- Il faut recouvrir la poudre avec 1 cm d'eau, et faire chauffer au bain marie, SANS LA FAIRE BOUILLIR car sinon la couleur ne sera pas belle.


Plantes dont les test n'ont pas été satisfaisants
- lichens : jaunâtre trop pâle
- laurier-tin : ???
- cochenille du chêne vert : nous n'en avons pas trouvé suffisamment pour pouvoir tester...





[SYL : super pour un premier jet! Des informations que l'on pourrait rajouter : toxicité (par exemple si on décide d'utiliser le mixeur de bébé), consignes/conseils de cueillette (plantes rares ?), photos des espèces citées, où trouver du sulfate de fer, de la gomme arabique, combien de temps faut-il laisser tremper des clous pour obtenir un jus efficace ?]

[ANNA : oui je suis d'accord ce serai intéressant. Il faudrait rajouter aussi la période de récolte pour chaque parties des plantes]

[ANNA : Conseils du "Musée du scribe" à St Christol les Alès :
- Encre noire végétale :
  • les ramasser avant que la cynips soit sorti, et récupérer la poudre à l'intérieur, pour qu'il y ai plus de tanin
  • recette : 1L d'eau, 62g de galles, 31g de sulfate de fer, 31 g de gomme arabique
- Encre de chine :
  • colle (bois de cerf, corne de bœuf, poisson) + noir de fumée (sapin c'est le top, ou mettre 1 verre à l'envers au-dessus d'un bougie pour récupérer le dépôt noirci)
- Conservation des encres : 3-4 gouttes de formole pour 1/2 L (il dit que c'est pas trop autorisé mais que c'est pas dangereux, et que ça marche très bien !) ]

avis banques ligne

comparatif banque ligne

Il n'y a pas de commentaire sur cette page. [Afficher commentaires/formulaire]
Link($this->tag, "plugin", "Extensions"); $plugin_output_new=preg_replace ('/-- Fonctionne avec/',$wikini_page_url.' :: -- Fonctionne avec', $plugin_output_new); ?>