retour Animaux
retour Bestiaires

Les Tortues d’eau : Deux "arlésiennes" et une américaine

Les tortues aquatiques sont, du fait de leur rareté et de leur caractère farouche, des animaux fort peu rencontrés dans leur habitat naturel. Pourtant, la pratique du canoë sur nos fleuves méditerranéens, Orb, Hérault,... amène aujourd’hui de nombreuses observations de ces reptiles.
tor-flor-PhM.gif?
Il s’agit presque toujours d’une tortue échappée de captivité, originaire du Sud-Est des Etats-Unis, d’un beau vert orné de jaune et de rouge :
La Tortue de Floride Trachemys scripta elegans.
Si cette espèce venait à se reproduire, ce qui n’est pas encore confirmé, cela provoquerait certainement l’extinction des deux tortues indigènes :
tor-cis-PhM.gif?
La Cistude d’Europe :
Emys orbicularis (Linné 1758).

Cette petite tortue foncé (18 - 25 cm), au corps ponctué de taches jaunes, a aussi été découverte dans le domaine de Restinclières, sur les bords du Lez. Le régime surtout carnivore, est composée de mollusques, crustacés, petits poissons, rongeurs...
Ne perdons pas de vue cette héraultaise rare, bien mieux représentée en Camargue et en région Provence-Alpes-Côte-d’Azur.

tor-cist-PhM.gif? tête de Cistude

tor-clem-PhM.gif?
La Clémyde lépreuse ou Cistude de Mauritanie :
Mauremys leprosa (Schweigger, 1812)

Trouvée dans des fouilles archéologiques dans le Gard, attestent sa présence dans la région voilà 5000 ans, cette tortue marron verdâtre n’est plus pour nous qu’un fossile vivant. On compte sur les doigts d’une main les individus rencontrés dans le département depuis vingt ans (Salagou, bords de l’Hérault).

Philippe Martin (tiré de la Lettre n° 27 des adhérents des Ecologistes de l’Euzière)
Il n'y a pas de commentaire sur cette page. [Afficher commentaires/formulaire]
  •