image logo.jpg (19.4kB)

Bourse-à-Pasteur

image fork1.jpeg (1.7kB)
  • Où la chercher ?

  • • Partout en France jusqu’en montagne.
  • • Prairies, pâturages dans les endroits piétinés, bords des cultures, friches et des chemins.

  • image plante.jpg (0.3MB)
    Réseau Téla Botanica, CC-BY-SA

  • Quand la cueillir ?

  • De septembre à mars (la plante fleurit précocement et les feuilles deviennent vite dures ou flétries).

Capsella bursa-pastoris (L.) Medik. (Crucifères)
- Capsella : nom latin médiéval, diminutif du latin capsula, “petite boîte, cassette”, par allusion à la forme du fruit,
- bursa-pastoris : traduction du nom vulgaire dans diverses langues.
Capsella bursa-pastoris subsp. rubella (Reut.) Hobk.
- rubella : rougeâtre, par allusion aux sépales lavés de pourpre.
Nom français
Bourse-à-pasteur : par analogie entre la forme du fruit (silique) et les sacs des anciens bergers, plutôt que par analogie à leurs coiffes (d’après Honnorat et Mistral) comme l’attestent des variantes telles que Mallette de pâtre et Carnier de pastre.
Languedoc
Borsa de pastre : Bourse-à-pasteur,
Èrba del còr : Herbe du cœur, allusion à la forme du fruit,
Èrba de l’evangèli : Herbe de l’Evangile, peut-être allusion au Christ “Bon pasteur”.
Provence
Borsa de pastre, Èrba dau còr, Naston fèr : Nasitort sauvage.
Localisation non-specifiée
Bonnet de capelan, Carnier de pastre, Mosselet de vinha, Taboret.


Un peu d'histoire

Probablement originaire du bassin méditerranéen, la bourse-à-pasteur est devenue une plante cosmopolite, très commune dans les milieux perturbés par l’homme. Elle est cultivée en Chine comme légume.

Attention, la consommation de la plante est déconseillée aux personnes prenant un médicament utilisant un inhibiteur de la monoamine oxydase.

Comment la reconnaître ?

  • image Capsellabudess.jpg (29.3kB)
    Ce sont des plantes annuelles en rosettes très plaquées au sol, à racines pivotantes.
  • image Capsellabdess.jpg (25.5kB)
    image feuille.jpg (6.9kB)
    Réseau Téla Botanica, CC-BY-SA
    Les feuilles, poilues, grisâtres, sont très variables dans leurs découpures. Le bord inférieur des segments est toujours entier, alors que le bord supérieur est plus ou moins découpé. Les poils sont étoilés (visibles à la loupe).
  • image fleur1.jpg (12.4kB)
    Réseau Téla Botanica, CC-BY-SA
    image capsellarubella_3.jpg (51.4kB)
    Les fleurs sont blanches ou lavées de rouge, très petites à quatre pétales :
  • – C. bursa-pastoris : les pétales dépassent le calice qui est verdâtre,
  • – C. bursa-pastoris subsp. rubella : les pétales égalent le calice qui est rougeâtre.
  • Goût et odeur : légèrement piquants (moutarde).
Les fruits :
image f1.png (7.1kB)

Attention aux confusions

On peut les confondre, à l’état jeune, avec quelques Crucifères annuelles :
• à poils étoilés, plantes très petites et à feuilles entières :
  • Alyssum alyssoides (L.) L. (syn. A. calycinum L.)
  • Alyssum simplex Rudolphi (syn. A. campestre Auct.)
  • Draba verna (L.) Chevall. (syn. Erophila verna L.), la drave printanière,
• à poils bifides, plante à feuilles entières ou dentées et à fruits allongés s’écartant de la tige.
  • Arabidopsis thaliana (L.) Heynh. (syn. Sisymbrium thalianum (L.) Gay).