• image logo.png (13.0kB)

    Cresson de cheval




  • Où la chercher ?

  • • Partout en France sauf en montagne, plus rare dans le Midi.
  • • Mares, rivières lentes, fossés.

  • image img000210811O.jpg (69.7kB)
    Réseau Téla Botanica, CC-BY-SA
image fork1.jpeg (1.7kB)







Veronica beccabunga L. (Scrophulariacées)
- Veronica : nom forgé par les botanistes, dédié à Sainte Véronique,
- beccabunga : de l’ancien néerlandais becke-bunge (Bachbunge en allemand), dont le premier élément signifie “ruisseau”, mais le
second, bunge, reste obscur (“nasse” ?).
Languedoc
Beccamonda, Lachuga d’aiga, Greisson, Greisselon.
Provence
Beccabonga, Creisson bolhon.


Quand la cueillir ?

Octobre à juillet.

Comment la reconnaître ?

C’est une plante vivace, glabre, à souche rampante, tiges couchées puis redressées, épaisses, pleines.

  • image img000091636L.jpg (8.9kB)
    Réseau Téla Botanica, CC-BY-SA
    Les feuilles sont courtement pétiolées, ovales ou obovales, crénelées-dentées.
image img000224436L.jpg (7.0kB)
Réseau Téla Botanica, CC-BY-SA
Les fleurs bleues sont disposées en grappes axillaires.
Goût et odeur : non caractéristiques.

Salades ressemblantes

Une autre véronique (V. anagallis-aquatica L.) : feuilles sans pétioles, aiguës, tige creuse. Elle a été vraisemblablement consommée, elle porte parfois les mêmes noms populaires que Veronica beccabunga.
Elle peut aussi être confondue avec la doucette d’eau (Epilobium parviflorum Schreb.) qui pousse dans les lieux humides.

Précautions indispensables

Comme pour toutes les plantes sauvages croissant dans des zones humides, il faut prendre garde aux parasitoses.