• image logo.png (13.0kB)

    Doucette d'eau




  • Où la chercher ?

  • • Partout en France.
  • • Marais, fossés, bords de rivière, champs humides en hiver.

  • image img000046256O.jpg (71.6kB)
    Réseau Téla Botanica, CC-BY-SA

image fork1.jpeg (1.7kB)







Epilobium parviflorum Schreb. (Onagracées)
- Epilobium : du grec epi : sur, et lobos : gousse. La fleur est disposée sur un ovaire infère cylindrique,
- parviflorum : à petites fleurs.
Nom français
Epilobe : emprunt au latin.
Languedoc
Doceta d’aiga : Doucette d’eau.
Provence
Doceta d’aiga.


Quand la cueillir ?

Octobre à avril, mais beaucoup plus fréquente à partir de janvier.

Comment la reconnaître ?

C’est une plante vivace, sous forme de fausse rosette (petites tiges portant les feuilles), la souche tronquée a des racines blanches en faisceaux.

  • image img000023195L.jpg (15.3kB)
    Réseau Téla Botanica, CC-BY-SA
    Les feuilles sont opposées et décussées, sans poils, de couleur vert luisant. Le dessous des feuilles, un peu nacré, présente un réseau de nervures foncées, très apparent.
image img000039079L.jpg (16.1kB)
Réseau Téla Botanica, CC-BY-SA
Les fleurs sont rose prononcé, à quatre pétales.

Goût : agréable, légèrement poivré.
Odeur : non caractéristique.

Salades ressemblantes

Elle peut être confondue sans dommage avec deux espèces mangées sous le nom Doceta d’aiga (voir les précautions contre la douve du foie) :

E. tetragonum L. qui croît dans les lieux humides de notre région, qui se différencie par une tige à l'aspect non velouté,

E. angustifolium L. (E. spicatum Lam.) : feuilles alternées, très allongées et aiguës, montagnarde.

Deux véroniques ont un aspect voisin (feuilles opposées), mais sont plus aquatiques que la doucette d’eau : V. beccabunga L. , V. anagallis-aquatica L. (voir Cresson de cheval).

Précautions indispensables

Comme pour toutes les plantes sauvages croissant dans des zones humides, il faut prendre garde aux parasitoses.