Ingénierie écologique


image genie_ecologique.jpg (0.1MB)
Avec l’essor des mesures compensatoires, l'ingénierie écologique est devenue un outil incontournable de la prise en compte des milieux naturels et des espèces dans l'aménagement des territoires :

  • création de zones humides : création de mares temporaires, de ripisylve, de prairies humides...

  • restauration de milieux secs ou humides : après avoir fait un bilan de l'existant, nous pouvons construire un plan d'amélioration des capacités d'accueil de la faune et la flore pour un milieu donné et accompagner le maître d'ouvrage dans sa mise en œuvre.

  • insertion de petits aménagements en faveur de la biodiversité : lorsque l'état actuel d'un site limite ses capacités d'accueil de la faune et de la flore, nous proposons des techniques et des outils permettant d'augmenter rapidement cette capacité et dont la mise en œuvre nécessite peu de moyens (nichoirs, gîtes à reptiles, gîtes à chauves-souris...). Cette démarche peut être employée comme transition, lorsque l'amélioration des capacités d'accueil par la restauration et la gestion prennent du temps ou pendant des travaux.

Nous privilégions les techniques naturelles, en utilisant le génie végétal, les ressources de l'agriculture ou de l'élevage extensifs.