• image logo.jpg (2.4kB)

    Pain blanc

image fork1.jpeg (1.7kB)
  • Où la chercher ?

  • • Partout en France, abondante dans le Midi, assez commune dans le Centre, plus rare ailleurs.
  • • Terrains vagues, talus, labours, bords des chemins.

  • image img000017935L.jpg (61.7kB)
    Réseau Téla Botanica, CC-BY-SA
Lepidium draba (L.) (Crucifères)
- Lepidium : nom latin de la grande passerage (L. latifolium L.), emprunté au grec lepidion, de même sens ; du grec lepis : écaille, car “la plante guérit les affections squameuses de la peau” (André), dont la lèpre, maladie dont le nom appartient à la même famille,
- draba : du latin drabe, emprunté au grec drabê, nom de la plante, d’origine inconnue.
Nom français
Passerage : nom qu’elle partage avec les Lepidium, à cause de prétendues propriétés médicinales contre la rage.
Pain blanc.
Languedoc
Caulechon*, Caurilh*, dérivé de Cau, Chau, Boja : renflement, peut-être à cause des nodosités sur la racine.
Provence
Pan blanc : Pain blanc, Caulet bastard : Chou bâtard.


Quand la cueillir ?

D’octobre à mars, cette espèce fleurit très tôt en saison.

Un peu d'histoire

Relevée comme salade sauvage par J.-B. Gaut (La salade champêtre), elle apparaît sous le nom de Cauletoun dans la salado champanello tirée du “pouèmo de margai”.

Comment la reconnaître ?

C’est une plante vivace à feuilles portées par de petites tiges, quelquefois en rosettes. Les tiges stolonifères souterraines ont des renflements.

  • image img000725258L.jpg (12.9kB)
    Réseau Téla Botanica, CC-BY-SA
Les feuilles, obovales ou oblongues, sont vert cendré, alternes, pétiolées et en coin à la base. Elles sont recouvertes de poils courts et denses et ont un aspect velouté, douces au toucher ; deux petites oreillettes pointues entourent la tige.
image img000105487L.jpg (14.4kB)
Réseau Téla Botanica, CC-BY-SA
Les fleurs sont blanc crème, à quatre pétales.
Goût et odeur : légèrement piquants assez grossiers.

Attention aux confusions

Elle peut être confondue avec deux plantes voisines qui n’ont pas de renflements sur la souche et sont poilues :
Lepidium campestre (L.) R. Br. : annuelle ou bisannuelle, densément recouverte de poils courts,
Lepidium hirtum (L.) Sm. : vivace à souche écailleuse, feuilles disposées en rosette, assez petite, velue, blanchâtre, à poils étalés.