• image logo.jpg (3.2kB)

    Roquette

image fork3.jpeg (4.0kB)
  • Où la chercher ?

  • • Un peu partout en France, très commune en Languedoc et Provence.
  • • Pelouses, talus et garrigues sur sols tendres.

  • image img000203294L.jpg (35.6kB)

Diplotaxis tenuifolia (L.) DC. (Crucifères)
- Diplotaxis : voir fiche précédente,
- tenuifolia : à feuilles ténues, étroites.
Languedoc
Nous n’avons trouvé aucun nom occitan spécifié comme languedocien.
Provence
Roqueta fèra : roquette sauvage,
Roqueta jauna,
Pitagalina : soit plante “pitée” par les poules, soit plante poussant en abondance dans les lieux où “pitent” les poules.


Quand la cueillir ?

Pratiquement toute l’année en cueillant les rameaux formant des bouquets de jeunes feuilles.

Un peu d'histoire

Garidel (1715) note que “nos Provençaux connoissent cette espèce sous le nom de rouqete fero si connue et si commune qu’il est inutile de marquer l’endroit d’où elle vient”.
D’après l’“Encyclopédie ou dictionnaire raisonné des sciences des arts et des métiers” (1765) : “elle est utilisée en salade sauvage, elle abonde en Syrie et à Tripoli où on la brûle pour ses cendres qui servent à la fabrication du savon et du verre comme celles du kali”.
Elle est maintenant cultivée en Italie et en France, où elle tend à remplacer Eruca vesicaria (voir page précédente).

Comment la reconnaître ?

  • image DiplotaxistenJW.jpg (10.9kB)
    C’est une plante vivace, vert sombre, en touffes de petites tiges à feuilles dressées vertes souvent teintées de violet.
La racine blanchâtre est presque ligneuse.
  • image Diplotaxflles.jpg (13.0kB)
    image img000039904O.jpg (40.4kB)
    Les feuilles sont un peu charnues, sans poils ou avec quelques-uns sur le bord. De forme générale lancéolée, elles sont dentées ou à segments dirigés vers le haut. La nervure est blanche.
image img000340926O.jpg (36.5kB)
Les fleurs sont jaune vif à quatre pétales.
Goût : fort, plutôt aillé.
Odeur : forte (fétide pour certains), caractéristique, un peu plus fort que la roquette cultivée.

Salades ressemblantes

On peut la confondre avec trois plantes qui développent des rosettes et n’ont pas de poils :

Diplotaxis muralis (L.) DC. : annuelle, bisannuelle ou vivace, fleurs jaunes.
D. viminea (L.) DC. : très petite, annuelle, à odeur très forte, voire fétide, petites fleurs jaune foncé.
Sisymbrium irio L. : annuelle, a très tôt des feuilles découpées (jusqu’à la nervure centrale blanche), lobes plus ou moins égaux, petites fleurs jaune pâle dépassées par les fruits.