MonSiteWikiNi

ReservePapillons

PagePrincipale :: DerniersChangements :: DerniersCommentaires :: ParametresUtilisateur :: Vous êtes ec2-54-161-98-96.compute-1.amazonaws.com

Comment créer un refuge à papillon ?

extrait du "Guide pratique pour la création d’un refuge à papillons" de GRETIA (GRoupe d'ETude des Invertébrés Armoricains, Association agréée au titre de la protection de la nature en Bretagne et Mayenne).
http://pagesperso-orange.fr/GRETIA/dossiers_liens/lassoc/refuges_papillons/plaquette_refuge_papillons.pdf.

il faut simplement disposer d'un terrain, même de petite dimension.

1 – Concevoir et entretenir un espace de façon à fournir aux papillons les conditions favorables à la totalité de leur cycle biologique.
2 – Conserver ou semer dans son jardin des plantes ‘’hôtes’’ permettant aux chenilles des papillons de se nourrir.
3 – Conserver ou semer dans son jardin des plantes ‘’attractives’’ permettant aux papillons adultes de se nourrir.
4 – Garder dans les jardins qui en possèdent du lierre sur les arbres ou certains murs ; il apporte un refuge hivernal pour certaines espèces de papillons.
5 – Interdire sur la partie du terrain en ‘’refuge’’ les traitements chimiques et utiliser de préférence des méthodes manuelles ou des produits utilisés en jardinage biologique (purin d’orties …).

Charte pour la préservation des papillons
Laisser si possible une partie du refuge en végétation naturelle (même quelques m² permettent de protéger quelques papillons) et ne faucher qu'à l'automne

1 – Concevoir et entretenir un espace de façon à fournir aux papillons les conditions favorables à la totalité de leur cycle biologique.
Il s’agit pour le propriétaire d’un refuge de respecter le cycle biologique fondamental de la vie des papillons en leur offrant :
Au minimum :
Un espace où sont présentes des plantes ‘’hôtes’’, c’est à dire des espèces permettant aux papillons adultes de déposer leurs œufs et aux futures chenilles de se nourrir de ces plantes.
En effet, certaines espèces peuvent être polyphages et dans ce cas les chenilles acceptent des plantes très différentes, plantes basses, feuilles d’arbres, mais au cours de leur développement elles accepteront difficilement de changer de nourriture ; d’autres espèces sont oligophages et vont accepter plusieurs plantes, généralement des plantes de la même famille ; certaines sont beaucoup plus difficiles car elles sont monophages et ne vont se nourrir que d’une seule espèce de plante.
Un espace où sont présentes des plantes ‘’nourricières‘’, c’est à dire des espèces permettant aux papillons adultes de se nourrir.
Si possible :
Un espace permettant aux papillons adultes de passer l’hiver (exemple : un mur ou un arbre pourvu de lierre).

2 – Conserver ou semer dans son jardin des plantes ‘’hôtes’’ permettant aux chenilles des papillons de se nourrir.
Ces plantes sont en général des plantes typiques de la région, en effet un jardin peuplé d’espèces locales sera très attractif pour nos papillons armoricains.
Voici une liste non exhaustive de ces espèces : Ortie, Genêt, Plantains, Fenouils, Lotiers, Noisetier, Graminées, Trèfles, Bruyères, Carotte sauvage, Fusain, Géraniums sauvages, Prunellier, Chardon, Ajoncs, Choux, Violettes, Saules…

3 - Conserver ou semer dans son jardin des plantes ou des arbres attractifs permettant aux papillons adultes de se nourrir.
Il s'agit ici de fournir aux papillons adultes des plantes riches en nectar afin qu'ils puissent s'en nourrir.

4 - Garder dans les jardins qui en possèdent du lierre sur les arbres ou certains murs ; il apporte un refuge hivernal pour certaines espèces de papillons. Les papillons passent l'hiver sous forme d'œufs, de chenilles, de chrysalide ou d'adultes et c'est dans ce dernier cas que le lierre, notamment pour le papillon appelé ''Citron '' constitue un lieu d'hivernage privilégié.

5 - Interdire sur la partie du terrain en ''refuge'' les traitements chimiques et utiliser de préférence des méthodes manuelles ou des
produits utilisés en jardinage biologique. Les engrais ou les pesticides s'accumulent dans les organismes des chenilles et entraînent
leur mort, on ne peut donc pas associer préservation des papillons et traitement chimique.

6 - Laisser si possible une partie du refuge en végétation naturelle et ne faucher qu'à l'automne.
Les herbes ''folles'' constituent en général les espèces les plus adaptées à la préservation des papillons, il est bon si vous ne souhaitez pas que l'ensemble de votre refuge en soit couvert d'en laisser toute de même quelques m². En effet, une petite surface d'ortie remplira pleinement son rôle de plante ''hôte'' pour plusieurs espèces de papillons. En ce qui concerne la fauche, passer la tondeuse sur la partie du terrain en refuge avant l'automne peut être un vrai désastre pour le succès de la reproduction des papillons.
Par contre un entretien à la fin de l'automne est tout à fait envisageable.
Voici une liste non exhaustive de ces espèces : Valériane, Marguerites, Trèfles, Sauge officinale, Centaurée, Buddleia, Tabac, Pétunia, Luzerne,
Asters, Scabieuses… et en règle générale toutes les plantes à fleurs sauvages.

Biblio papillons
  • Râle d'eau n° 117 mars - avril 2004 - article de Claude ALLIOT.
  • Les Papillons de jour de France, Belgique et Luxembourg et leurs chenilles, Tristan Lafranchis - Collection Parthénope.
  • Sauvons les papillons - Blab, Ruskstul, Esche, Holzberger, Luquet aux éditions Duculot.
  • Tous les papillons de France et d'Europe P. Whalley et R. Lewington, Collection Octopus. (environ 10 € et facile à trouver)
  • Guide des fleurs sauvages -R. Fitter, A. Fitter et M. Blamey chez Delachaux et Niestlé.
  • Guide des chenilles d'Europe D. Carter chez Delachaux et Niestlé.

Si vous le souhaitez vous pourrez acquérir un ou plusieurs panneaux à installer dans votre terrain afin de signaler la présence de votre
refuge (prix : 4 € pièce, frais d'envoi inclus.)

Contactez le Gretia :
Par téléphone : 02 23 23 51 14
Par fax : 02 23 23 51 38
Par email : gretia.refuge.papillons@wanadoo.fr
Consulter notre site internet : http://perso.wanadoo.fr/gretia
Il n'y a pas de commentaire sur cette page. [Afficher commentaires/formulaire]
Link($this->tag, "plugin", "Extensions"); $plugin_output_new=preg_replace ('/-- Fonctionne avec/',$wikini_page_url.' :: -- Fonctionne avec', $plugin_output_new); ?> config["menu_page"]; if (isset($menu_page) and ($menu_page!="")) { $plugin_output_new=preg_replace ('/<\/body>/','
', $plugin_output_new); } ?>