• image logo.jpg (4.4kB)

    Raiponce - Répouchon




  • Où la chercher ?

  • • Partout en France, plus fréquente dans le Sud-Est, plus rare sur la façade atlantique.
  • • Talus, fossés, haies, lisières forestières, vieilles friches herbacées (pelouses à Brachypode de Phoenicie).

  • image img000729779O.jpg (97.4kB)

image fork3.jpeg (4.0kB)







Campanula rapunculus L. (Campanulacées)
- Campanula : nom créé par Fuchs (1542) comme diminutif du latin campana, cloche, par allusion à la forme de la corolle,
- rapunculus : latinisation d’un nom roman, perçu comme un diminutif de rapa : rave, (comme ranunculus l’est de rana) à cause de la ressemblance de la racine avec une petite rave.
Nom français
Raiponce : emprunt à l’italien raponzo (ou raponzolo), d’origine obscure, peut-être d’un latin tardif radix pontica, “racine du Pont”. **Languedoc** Reponchon*, Ariponchon, Responchon*... : (voir [[RaiponcE Raiponce]]). **Provence** Reponchon*, Raponchon, Rampòcha... **Localisation non-specifiée** Morre ponchon, Rabeta.


Quand la cueillir ?

D’octobre à début mai. Il faut la ramasser avec la racine en prenant garde de laisser les jeunes individus. Pour beaucoup d’amateurs, elle est la meilleure salades sauvage. Cueillir avec modération.

Un peu d'histoire

Rien ne permet de dire que cette plante était en usage chez les anciens et les auteurs du Moyen Âge n’en font pas davantage mention. À partir du XV siècle, on voit la Raiponce assez fréquemment citée dans les poèmes du temps. Au XVII, elle a été très en vogue et même servie dans les repas d’apparat. Sa culture se maintient au XVIII et XIX siècles, puis décroit. Depuis, elle est essentiellement consommée à l’état sauvage, même si, depuis le début de ce siècle, certains grainetiers la font apparaître dans leur catalogue.

Comment la reconnaître ?

  • image campanula.jpg (30.9kB)
    C’est une plante bisannuelle, le plus souvent sans poils, à feuilles disposées en rosette peu plaquée au sol, d’où partent parfois des tiges rampantes feuillées. La racine est blanche, charnue, renflée en fuseau.
  • image img000725246L.jpg (11.5kB)
    Les feuilles, pétiolées, ovales ou oblongues, ont le bord crénelé, le dessous est un peu glauque et nacré alors que le dessus est vert. Les nervures secondaires forment un réseau.
image img000238715L.jpg (12.2kB)
Les fleurs en clochettes sont bleu-violet.

Goût : doux et agréable, légèrement sucré pour les racines.
Odeur : peu caractéristique.

Salades ressemblantes

Sa racine semblable au radis élimine toute confusion avec les plantes lui ressemblant, à l’exception de :

Phyteuma spicatum L. consommée (crue ou cuite) sous le nom de Raiponce. Elle a des feuilles un peu en cœur à la base, avec très souvent une tache pourpre ou brune au centre. Absente de la région méditerranéenne, elle habite les bois depuis l’étage du châtaignier jusqu’à celui du hêtre en montagne.